Portes, Chartreuse de (Bénonces, Ain, France ; jusqu'en 1791)

Référentiel

Code

Note(s) sur la portée et contenu

Note(s) sur la source

Note(s) d'affichage

Termes hiérarchiques

Portes, Chartreuse de (Bénonces, Ain, France ; jusqu'en 1791)

Terme générique Bénonces (Ain, France)

Portes, Chartreuse de (Bénonces, Ain, France ; jusqu'en 1791)

Termes équivalents

Portes, Chartreuse de (Bénonces, Ain, France ; jusqu'en 1791)

Termes associés

Portes, Chartreuse de (Bénonces, Ain, France ; jusqu'en 1791)

14 Descriptions archivistiques results for Portes, Chartreuse de (Bénonces, Ain, France ; jusqu'en 1791)

14 résultats directement liés Exclure les termes spécifiques

Délimitation des dîmeries de Villebois, Bénonces et Arandas.

Plan géométrique des montagnes de Portes en Bugey levé en 1781 par le commissaire à terrier Chantillin de Chalamont pour le compte du père prieur de la Chartreuse de Portes dans le cadre du procès opposant les Chartreux de Portes au curé de Bénonces et contrôlé à Dijon en février 1782.

Délimitation des dîmeries de Villebois, Bénonces et Lompnas.

Plan géométrique levé sur les réquisitions du père prieur de la Chartreuse de Portes, par le commissaire à terrier Chantillin de Chalamont sur les indications de quelques particuliers de Bénonces pour servir à l’instruction du procès devant la cour du parlement de Bourgogne opposant la Chartreuse de Portes au curé de Bénonces concernant les dîmeries et novales.

Délimitation du territoire avec Souclin.

Contestation entre les deux communes au sujet de la contribution foncière : délibérations des municipalités de Villebois et Souclin, arrêté du directoire du district nommant le notaire Claret commissaire chargé de dresser le procès-verbal de délimitation (1793), plan aquarellé des limites des mandements de Saint-Rambert et Rossillon avec celui de Saint-Sorlin qui appartenait en l’an 1115 au sire de Coligny (copie d’un plan dressé en 1737).

Procès opposant Joseph Fateau et les héritiers Gorraz et Jurron à la commune concernant l’acquisition du domaine de Portes vendu comme biens nationaux et partage des biens indivis avec Villebois, Souclin et Saint-Sorlin.

Réquisition, sommations, nomination d’arbitres chargés de dresser le procès-verbal de délimitation des communaux du domaine de Portes, mémoires des titres et actes énoncés dans l’arrêt du parlement de Dijon de 1688, soumissions d’acquérir, délibérations, copie de traité, demandes de restitution d’un traité et d’un plan géométrique des montagnes de Portes supposément détenus par sieur Fateau, correspondance.